Swisscanto Fondation de placement | Swisscanto Fondation de placement Avant | Rapport de gestion 2020/2021

Editorial Chère lectrice, cher lecteur, Depuis un an et demi, le Covid-19 et ses variantes virales dominent l’actualité dans le monde entier. Après un été plus ou moins détendu, la situation s’est de nouveau aggravée en Suisse à partir d’octobre 2020 en raison de l’augmentation du nombre de cas. En janvier 2021, le Conseil fédéral a imposé un deuxième confinement assorti d’une obligation de télétravail. Dès le mois d’avril, les premières réouvertures ont eu lieu, suivies de la réouverture tant attendue des espaces intérieurs des restaurants à partir de fin mai, grâce à une meilleure stratégie de test et de vaccination. Comment les marchés ont-ils réagi au cours des douze derniers mois ? Stimulés par de vastes impulsions de politique budgétaire et des baisses de taux d’intérêt, les marchés financiers ont connu une évolution plus dynamique que l’économie réelle. A la fin de l’année, deux facteurs ont suscité la confiance : la perspective d’un vaccin bientôt disponible et le retour à une coopération internatio- nale plus fiable avec le nouveau président améri - cain Joe Biden. Ces perspectives conjoncturelles positives ont essentiellement soutenu les titres Value cycliques au premier trimestre de la nouvelle année, mais ceux-ci ont de nouveau montré des signes de faiblesse au deuxième trimestre avec la nouvelle baisse des taux d’intérêt. En 2021 égale - ment, les principales banques centrales maintiennent jusqu’ici une politique monétaire ultra-expansion- niste malgré la reprise conjoncturelle et les taux d’inflation élevés. Certaines banques centrales commencent toutefois à réduire leurs achats d’obli- gations (Royaume-Uni et Canada) ou à procéder à des hausses de taux (Brésil, Islande, Hongrie). Les chiffres d’inflation américains ont été nettement plus élevés que prévu en juin, mais la réaction sur les marchés financiers a été étonnamment modé - rée. Les mois à venir montreront si l’inflation n’est effectivement que temporaire et comment l’évo­ lution de la pandémie continue d’influencer les mar- chés financiers. Les marchés obligataires intègrent dans tous les cas déjà un net effondrement de la croissance. La performance de nos groupes de placement a bien évolué. Toutes les fortunes mixtes ont enre - gistré une nette hausse, et ont progressé jusqu’à 25% en fonction de la quote-part d’actions straté- gique. En outre, elles ont toutes nettement sur­ performé leur benchmark. D’une part, la forte sur- pondération de l’immobilier suisse au détriment des obligations a porté ses fruits, et d’autre part, le positionnement tactique dans les small caps, les titres Value et les obligations indexées sur l’inflation a fonctionné très bien. La prise de bénéfices sur ce « reflation trade » au début du mois d’avril s’est également avérée judicieuse en raison de la rota- tion sectorielle qui a suivi. Pour conclure, le 23 octobre 2020, nos assemblées des investisseurs se sont pour la première fois tenues sans la présence très appréciée de nos inves- tisseurs. Les droits sont exclusivement exercés par écrit et l’« assemblée résiduelle » physique a eu lieu en petit comité. Nous espérons que ce type de mise en œuvre restera une expérience unique, car la présence de nos investisseurs nous a manqué. Vous trouverez les autres événements qui ont mar - qué notre exercice dans la chronologie à partir de la page 12. Nous vous souhaitons une agréable lecture. Davide Pezzetta Sonja Spichtig Président du Directrice Conseil de fondation

RkJQdWJsaXNoZXIy MjgxNjI=